Ai Weiwei où fais ce qu'il te plaît....

Carte blanche pour Ai Weiwei au Bon Marché qui a pris l'invitation au mot puisque toutes les créatures fantastiques, hybrides créées pour l'exposition sont blanches. Dépêchez-vous c'est jusqu'au 20 fevrier.
Ai Wei Wei y fait référence à la mythologie chinoise, au savoir-faire traditionnel des cerfs volants avec l'utilisation du bambou et du papier de soie. Il y a aussi de nombreuses références à Marcel Duchamp dans les vitrines de la rue de Sèvres.
C'est onirique, imposant, fragile à la fois et terriblement gracieux.
Ai Wei artiste dissident n'a pas toujours fait ce qu'il lui plaisait... 
En critiquant ouvertement la corruption du gouvernement chinois en 2008 il est sous étroite surveillance par les autorités, passé à tabac, emprisonné en 2011 pour 81 jours, son passeport est confisqué jusqu'en 2015..
Même pas mal, même pas peur... 

Une visiteuse m'a interpelé au balcon du premier étage. On avait toutes les deux le nez en l'air regardant les poissons volants. 
"C'est quand même paradoxal, cet artiste rebelle, engagé, qui expose au Bon Marché..." 
"Je pense surtout qu'il est libre et qu'il use et abuse de cette liberté en faisant un pied de nez au gouvernement chinois! Ca ne l'empèchera jamais de continuer à dénoncer....Il est comme lui là haut: un poisson dans l'eau et surtout grâce à lui aujourd'hui on découvre un magnifique savoir faire de la tradition chinoise et on est plus léger....Il est heureusement imprévisible et ce n'est pas fini..."

Er Xi, Air de jeux...
Clin d'oeil à la tradition chinoise où les cerfs volants sont en couleurs....

Le Heluo

Yanwei






Détails vitrines rue de Sèvres-le Bon Marché


En sortant de l'exposition j'avais le son de Fakear dans la tête...

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés