Cat mood....

Parceque j'aime les chats pour leur élégante cruauté; ce qui en fait un vrai personnage.
Ils se déplacent en ondulant comme pour soulever des vagues, sans aucun bruit, leur pelage est d'une douceur curative, ils décident eux-même des tournures de la relation avec leur maître...Mais le chat est je pense l'animal le plus sadique qu'il soit; il n'y a qu'à observer le jeu, l'humiliation, la longue agonie de ses proies, notamment du mulot ou de la souris. 
A travers la culture japonaise j'ai rencontré beaucoup de chats-héros. 
Il y a ceux qui parlent comme dans l'extraordinaire "Kafka sur le rivage" d'Haruki Murakami, ceux qui raillent leur maître dans "Je suis chat" de Natsume Sôseki, ceux comme le chat Chibli qui donne un sens philosophique à la vie d'un couple "Le chat qui venait du ciel" d'Hiraide Takashi. Il y a ceux qui portent bonheur comme le maneki-neko qui balance sa petite patte pour attirer la fortune.
A Tokyo le chat est omniprésent, on pense bien sûr au plus connu Hello Kitty mais on retrouve le chat dans les illustrations publicitaires, la religion... Au temple Ji Cho In on prie pour tous les chats du monde. Il y a aussi plusieurs îles à chats comme Aoshima où les chats sont six fois plus nombreux que les humains, il y a les bars à chats (Ils débarquent à Paris) où on comprend davantage le besoin des chats pour les japonnais. Ils leur permettent de se détendre, de contrebalançer une tendance disciplinaire acquise dès le plus jeune âge car le chat représente le contraire de toutes leurs frustataions. Il se prélasse, fait de bonnes siestes, est très indépendant...
Et vous? Avez-vous besoin d'un psy ou d'un chat?

Peintures de mon artiste japonaise préférée  Aya Takano
RUI  Cute félinophile.
 Mon chat



My maneki neko
Sanpasta   De la guimauve chat...Yum...
VOGUE Japon
L'île aux chat: Aoshima     Picture: Thomas Peter
A Paris, Aristide Hotel

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés