Last moments at Okura Hotel...

Je me suis plusieurs fois imaginé le film Lost In Translation de Sofia Coppola dans l'hotel Okura au lieu du Park Hyatt Hotel, avec Clark Gable au lieu de Bill Murray ( qui est pourtant parfait ), buvant un Martini à l'orchidée. 
Une rencontre improbable dans le Tokyo des années sixties.
Ce fantasme me revient soudain car je réalise que ce sont les derniers jours de l'hotel Okura. En août il sera fermé et la majeure partie détruite en septembre 2015 au profit d'une tour de verre de 38 étages pour 142 chambres de plus et 18 étages de bureaux.
L'hotel Okura (construction en 1962 par les architectes Yoshiro Taniguchi et Hideo Kosaka) est un joyaux du post-modernisme et de l'élégance japonaise des années soixantes. Il offre un design unique, vitrine des traditions, de l'artisanat avec la collaboration d'artistes comme Shiko Munakata et le potier Kenkichi Tomimoto ( fresque murale ). 
Le propriétaire Mr Kishichiro Okura avait prévu que l'hotel sublime l'omotenashi: l'art de l'hospitalité altruiste à la japonaise, et qu'il intègre en harmonie un style nouveau de design ( le youfu, style occidental ) en utilisant les motifs et matériaux traditionnels ( le wafu, style japonais ). 
Au-delà de tous ces critères esthétiques, l'hotel Okura incarne aussi le retour du japon sur la scène internationale avec les JO de 1964, la visite de stars et de chefs d'états internationaux. 
Certes les constructions, les évolutions caractérisent les grandes mégapoles comme Tokyo et sont nécessaires; en revanche faire table rase des liens de l'hotel avec son histoire, ses créations de design uniques, son identité singulière annonce tout de même la disparition progressive de design vintage japonais.
Peut-être qu'avec les bombardements, les multiples séismes, les reconstructions les japonais sont peut être moins perméables aux édifices du passé.
Tomas Maier, directeur artistique de Bottega Veneta a entrepris de sensibiliser les japonais à la réservation de leur patrimoine en invitant les fans de l'hotel Okura et du design modernisme japonais à partager photos et souvenirs sur instagram avec  #MyMomentAtOkura. Et là on se dit que c'est vraiment dommage...
"Il en va des hotels comme des marques de luxe:certaines des plus prospères comme  Bottega Veneta  conjugue design classique et contemporain et ont su innover sans sacrifier leur héritage." Tomas Maier.






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés