Paris is Bowie...Enfin....


L'année dernière lors de notre périple berlinois avec Pernille on était totalement frustrée de devoir partir 3 jours avant l'ouverture de l'exposition David Bowie au Martin-Gropius- Bau
C'est dire si on espérait qu'elle vienne à Paris...
Mardi 03 mars, 12 heures, Philharmonie de Paris: The first Day!. Les visiteurs sont prêts mais la Philharmonie: pas du tout!!!
Accueil en mode: on est pas prêt, rien est finit ( bâtiment, parking, affiche en équilibre au-dessus de l'entrée, café,  billetterie, pseudo librairie éphémère ) mais ça va le faire...Dans ces moments là je pense toujours à l'image du service français face aux pauvres touristes étrangers et j'ai souvent honte....
Et si on fait la remarque, on a comme réponse "Hier c'était vernissage, on s'est levé tard...   " Au secours!!!!
Fort heureusement à l'intérieur l'expo est géniale et ultra riche! Elle met parfaitement en avant les interactions de David Bowie avec l'art, la mode, le cinéma, l'écriture, le mime...Elle démontre sa capacité à sentir les tendances, les influences et de les intégrer dans chaque étape de ses performances. On découvre que c'est aussi un scénographe, un peintre...un magicien qui OSE! 

David Bowie Artwork - 1978 Iggy.
Bowie, c'est une révolution-caméléon sous expérimentations, dans un corps very slim qu'il n'a cessé de bousculer. 
Il disait en 1973: " I'm a collector".
Pour moi la personnalité Bowie c'est un collage qui se nourrit de toutes formes artistiques, les mixe et en fait ressortir une création unique et originale.
En cette semaine de fashion week, j'ai envie de vous faire partager les influences mode de Bowie et tout particulièrement sa sensibilité à la culture japonaise qui m'est chère.
David Bowie a toujours été convaincu qu'il était différent et qu'il serait un jour célèbre; mais dès 13 ans il a toujours voulu être Beau!
A l'école, il resserre son pantalon d'uniforme, peint des rayures à sa veste de costume, essaie les teintures capillaires...The Bowie touch is born! 
Plus tard, il se constitue une garde-robe en récupérant sur King's Road ou Carnay Street après 19 h les fringues à défauts dans les poubelles.
En 1966, bien avant JP Gaultier il porte une robe pour homme de chez Mister Fish.
La découverte des vêtements du fashion-designer Kansai Yamamoto va le chambouler et leur collaboration sur le Aladdin Sane et Ziggy Stardust Tour va être pleine d'exubérances.
Avec Kansai Yamamoto, il emprunte les codes de la culture japonaise, du théâtre Kabuki qui signifie littéralement: chanson-danse-art et souligne ainsi sa nature androgyne. Dans le théâtre Kabuki les rôles masculins et féminins sont joués par des hommes.



Kansai Yamamoto, fashion-designer
Il collaborera avec d'autres fashion-designers dès le début de leur carrière, comme Freddie Burreti, Alexander Mac Queen...
Freddie Buretti, fashion-designer
Source: Heidi Slimane - Stage.

Depuis 1971, il collabore avec le photographe Mazayoshi Sukita. En 1977 une série de clichés mèneront à la pochette de l'album HEROES.
Bowie "It's very hard for me to accept that Sakita-san has been snapping away at me since 1972...May he click into eternity."


Heroes  Mazayoshi Sukita photography.
Mazayoshi Sukita photography.

 Le style Bowie est toujours source de référence en mode et les hommages sont nombreux:
 Alexis Mabille
 Balmain 2011
 Givenchy
Maje- 2013

Je vous conseille les hors série des INROCKS et de GRAZIA avec un bel édito de Joseph Ghosn et bonne expo!!!Je verrai bien la prochaine à Tokyo!!Prête Pernille?!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés